Afin d’accélérer la rénovation énergétique, l’État a mis en place plusieurs aides (financières et fiscales) destinées à tous les particuliers souhaitant réaliser des travaux d’économies d’énergie. Ces subventions permettent d’en alléger le coût.

Avant de choisir un nouveau système de chauffage, de ventilation, de climatisation ou d’eau chaude sanitaire, découvrez les éventuels financements auxquels vous pouvez avoir droit :

  • La prime à la conversion si vous remplacez votre chaudière par un modèle plus performant ;
  • Le CITE (Crédit d’Impôt Transition Énergétique), accessible à tous et qui permet par exemple une prise en charge de 30% sur le restant dû, après déduction des primes à la conversion ;
  • L’éco-Prêt à Taux Zéro (ou éco-PTZ) qui vous aide à financer votre nouveau système de chauffage et peut atteindre 30 000 € ;
  • Le «coup de pouce chauffage» (anciennement « Prime énergie ») ;
  • Taux de TVA réduit à 5,5% si l’entreprise qui vous vend le matériel en assure également la pose ;
  • Exonération de la taxe foncière partielle ou totale pendant 5 ans (suivant les mairies) ;
  • Le Chèque Énergie qui peut être utilisé pour financer certains travaux.

 

A ces aides peuvent s’ajouter celles de certains fournisseurs d’énergie, de communes ou de régions ainsi que celles de l’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat).

Certaines de ces aides sont soumises à conditions et sont régulièrement mises à jour. Téléchargez notre document pour tout savoir sur les aides ou contactez-nous pour en savoir plus.

Aides pour la rénovation énergétique 2019

Accès au document